Le Pastoralisme

L'élevage pastoral héritier de traditions très anciennes de valorisation des terres et des pâturages, tient compte des cycles saisonniers et des contraintes climatiques. Bien que ce mode d'élevage suppose une grande mobilité du bétail et de ceux qui s'en occupent, il est très lié à un espace géographique. Il suit généralement des parcours fixes ou prévisibles.

L'élevage pastoral est un système extensif, où les troupeaux pâturent sur de grandes étendues. Les troupeaux sont déplacés suivant les saisons pour laisser à la végétation le temps de repousser et pour aller chercher ailleurs l'herbe nécessaire à la nourriture des animaux. Il suppose de composer avec des paysans sédentaires qui partagent leurs terres avec les éleveurs pastoraux dans les périodes où elles ne sont pas en culture.

  • estive les angles en capcir
  • agneau des pyrénées les angles
  • travaux d'antan les angles
  • chèvre les angles
  • estive les angles en capcir
  • travaux d'antan les angles
  • mouton les angles
  • botte de foin les angles
  • travaux des champs les angles catalan
  • vache temps des bergers les angles 66

En montagne, les bergers gèrent la ressource fourragère en déplaçant le cheptel tout au long de l’année.

D'octobre à juin, les troupeaux séjournent au point le plus bas de l’exploitation.
Au printemps, les bêtes sont conduites dans les zones intermédiaires de moyenne montagne, de 1000 à
1 500 m.

En été, les troupeaux montent en estives, au-delà de 1 500 m d’altitude, pour regagner la moyenne montagne à l’automne et retourner à l’exploitation pour l’hiver.
Dans les Pyrénées, le déplacement des troupeaux se fait de plus en plus directement de l’exploitation de la vallée à l’estive.

Les Estives

En France, l’estive est la période de l’année où les troupeaux paissent sur les pâturages de montagne. L'estivage consiste à mener le troupeau à l'estive.

Cette période correspond à la repousse des herbages d’altitude et au moment où les troupeaux sont chassés des espaces de basse altitude pour laisser place à d’autres types de culture. L’estive culmine au mois d’août, lorsque les troupeaux accèdent aux altitudes les plus élevées. Elle prend fin lorsque les pâturages de montagne ont été exploités et que le froid renvoie les troupeaux dans la vallée et la plaine.

Les troupeaux venus de la plaine sont menés à l’estive (sur la montagne où ils seront gardés durant la période estivale) au moyen de la transhumance ascendante à pied ou, plus souvent, par bétaillères. Ils quittent l’estive par le même moyen (dit alors transhumance descendante) pour retrouver les parcours de plaine et les prairies de basse altitude.

Utilisées par les bergers à l'issue des transhumances, les estives se situent au-dessus de l'habitat permanent. Elles ne sont exploitées que pendant la période estivale, lorsque le climat y est moins rude.

Fête des Bergers

Expression vivante du passé de nos anciens, cette manifestation met à l’honneur, les gestes de ceux qui ont formés notre paysage local mais aussi de ce qui fût l’activité majeure des habitants de notre pays :
le pastoralisme.
Durant tout un week-end, la fête des bergers et travaux d’antan envahit le village. Eleveurs, producteurs, bergers, vachers, mais aussi les anciens sont sur le village, afin de vivre une belle fête pastorale.

Grande traversée du village par le troupeau de moutons du groupement pastoral et rencontre avec les vachers, agrémenté d'une exposition de matériel agricole, traction animale et concours de fromage.

Durant les travaux d'antan : vous retrouverez les gestes ancestraux des travaux des champs avec un marché pastoral qui regroupe producteurs, éleveurs, fromages, outils et stands de jardiniers.

La fête se conclue avec un « Firal » une présentation  de races ovines et bovines sur le Champ du Clouzal. Des démonstrations de tonte de brebis à l'ancienne et le travail de chien de bergers sont prévues tout au long de la journée